Swan Board, épisode 2: Chaînage des effets.

La conception du pedalboard de Swan Vaude nous permet de mettre en avant la problèmatique du chaînage des effets: question qui revient très souvent sur les forums et réseaux sociaux. Voici comment on fait chez Ministry of Tones et on vous explique pourquoi.

Dans la demande initiale de Swan, nous devions pouvoir caser tout ça:

PDB SWN

On retrouve les différents types de pédales présentes sur le marché et dans le rig de nombreux guitaristes à savoir:

  • Des pédales d’expression (Volume, Wha, Whammy)
  • Accordeur
  • Compresseur
  • Pédales de saturation
  • Délay
  • Reverb
  • Equalizer

L’organisation générale du pedalboard donnera ça:

Chainage Swan

Nous avons séparé les effets qui devront aller directement dans la boucle d’effet et ceux qui iront dans la prise input de l’amplificateur (Amp Front). Pour faire tout ça nous avons fait le choix de fabriquer une interface de pedalboard qui centralise tous les branchement internes et externes afin de faciliter la mise en place et fiabiliser les branchements: Toutes les sorties  et prise guitare sont équipées en prises Neutriks à verrouillage, toutes les connections internes  d’entrée et sortie de boucle sont faites sur mesure avec cable Sommer et prise type pancake. Pour l’ordre de chaînage nous avons procédé comme suit:

Pour la ligne Amp Front

  1. Boss FV30
  2. Polytuner (sortie de la chaîne grâce à la sortie idoine de la FV30)
  3. Wha vox
  4. Whammy 5 (avant les saturations pour avoir un signal le plus propre possible avant d’être attaquée)
  5. SP compressor Xotic
  6. Cream can Benrod
  7. Mesa flux drive (Ces deux dernières pédales sont chainées dans l’ordre des valeurs de gain disponibles du plus petit au plus grand)

Pour la FX loop

  1. Delay Tc electronic Helix
  2. Reverb Strymon El capistan
  3. Reverb Ministry of Tones Reverberatio
  4. Ministry of Tones Aequatio

Pour l’ordre nous préfèrons laisser le délay en début de boucle, pour une fois de plus avoir un signa bien propre et en ensuite insérer les reverbs et equalizer qui participeront à l’ambiance sonore et au rendu.

Sur chaque ligne nous avons mis un buffer débrayable en cas d’utilisation de cable longs (scène oblige) pour garder un niveau de signal décent et une bonne qualité sonore ces buffers proviennent de musikding et seront assemblés et intégrés directement au PDB

3pdt-buffer-kit.

Toutes les liaisons internes sont faites grâce à des patchs EBS flat cable choisis pour leur encombrement minimaliste leur fiabilité et la qualité de transmission du signal.

12110137_800

Dernier point en cas d’ampli sans boucle d’effet on peut obtenir une configuration « all in front » en patchant la sortie Amp front avec le Send de la boucle d’effet et utiliser la sortie return pour attaquer l’ampli: simple et efficace.

Prochain épisode, l’alimentation de tout ce beau monde! N’hésitez pas à commenter , partager cet article ou poser des questions, nous sommes là pour ça!

Rule your tone!

cropped-mot.png

Projet Swanboard

Notre guitariste fétiche, Swan Vaude part cet été en tournée américaine.

36236644_1313088082160684_5109790731707351040_o

C’est l’heure pour nous de concocter un pédalboard digne de ce nom:

  • Solide,
  • compact,
  • malin,
  • esthétique.

On retrouve là les valeurs de Ministry of Tones, mais la recherche et le développement n’aidant pas, impossible pour l’heure de l’équiper avec le perfect rig (qui sera prèt pour le salon de Mannheim en septembre bien entendu). La solution: Un One-Off custom sur mesure étudié dans les moindres détails.

Ce sera donc l’occasion de partager au travers d’une série d’articles le savoir-faire de la maison ainsi qu’une étude des solutions techniques retenues afin de créer le pedalboard ultime pour Swan.

Les contraintes:

  • La quantité de pédales à intégrer: pas moins de 11 pédales plus l’énorme switcher Laney FS 4 pour piloter l’ampli Laney Ironheart IRT studio. Parmi ces 11 pédales on trouve notamment: une Whammy 5, une Wha Vox et une pédale de volume…

PDB SWN

  • Le plus compact possible: le pedalboard doit voyager par avion et être le moins encombrant possible sur la route.
  • Le plus robuste possible: je le répète le pedalboard voyage par avion… et doit faire une tournée bien sur.
  • Maintenance aisée pour pouvoir être réparé par n’importe qui
  • Mise en place facilitée: un pedalboard 4 cables plug and play.
  • Et puis il faut qu’il soit magnifique bien entendu.

La suite au prochain épisode, nous parlerons structure!

Rule your tone

Logo MoT-Final

 

Un pedalboard, pour quoi faire?

La première motivation quand Ministry of Tones est né, c’était de créer le pedalboard ultime, la machine parfaite qui nous facilite la vie dans notre usage quotidien… On est toujours sur la brèche pour sortir ce pedalboard ultime et c’est en bonne voie d’ailleurs, mais revenons au sujet, pourquoi faire? Et puis d’abord c’est quoi?

Pedalboard: quand le GAS rencontre le WAF…

Bon, on ne va pas se voiler la face si vous êtes à lire ces lignes c’est que vous avez une sérieuse inclinaison au GAS (Gear Acquisition Syndrom) en gros vous rentrez dans un shop pour acheter deux mediators, vous ressortez avec la dernière pédale (d’effet) sortie et trouvez un moyen de justifier l’achat auprès de madame (d’où le WAF: Woman Appliance Factor). On passera outre les heures passées sur the gear page ou les paniers non validés chez Thomann… Bref vous accumulez les pédales qui sont toutes top, mais quant à les utiliser toutes… c’est une autre histoire et votre coin guitare ressemble plus à la réserve de votre shop préféré qu’autre chose, c’est là que vient la super idée… un pedalboard.

mess pedalboard

D’autant que si on réfléchis bien, ce sera beaucoup plus facile pour aller aux répétitions du super groupe que vous êtes en train de monter…

Le pedalboard…

Ses fonctions sont simples, il permet de regrouper sur un seul support tous vos effets préférés et d’en faciliter la maintenance et le transport en gros bien fait vous devez au minimum arriver à ça (le pedalboard actuel de Swan Vaude):28081018_10213498858400692_552005649_o

L’exercice parait simple mais il faut veiller à certains points:

Les dimensions: tant que vous restez en dessous de 8 pédales votre pedalboard reste facilement transportable… au delà ça devient vite encombrant et il faut sans doute envisager de faire 2 pedalboards pour faciliter le transport (Un pour les pédales en Front et un pour les pédales dans la boucle d’effet par exemple…).

RL6

Là ça commence à faire gros…

La plateforme: vous pouvez soit acheter du tout fait ou fabriquer vous même la chose, dans tous les cas il faudra à un moment, plus ou moins bricoler (même pour ceux disponible dans le commerce…) et exposer vos mains aux morsures potentielles des outils. L’économie réalisée vaut-elle un passage aux urgences?

xvive-pedalboard-small_1_GIT0039045-000

Une offre pléthorique, attention aux prix…

La fixation des pédales: le sujet le plus épineux quand on parle de pedalboard (la bricole commence vraiment là): velcro, colliers d’électricien, maillon de chaine de vélo, on trouve des adeptes pour tout mais en tout cas soignez la fixation car il n’y a rien de pire que de retrouver les pédales en vrac à l’ouverture du case au début de la répétition.

I-Autre-46922_300x165-.net.jpg

Velcro mon (faux) ami..

Les connections: 2 points vitaux, la qualité des patchs et l’ergonomie des prises. Les patchs (les petits jack entre les pédales) sont les garants d’un son de qualité. Les patchs de qualité valent chers mais il ne s’agit surtout pas de faire des économies la dessus, rien ne sert d’acheter des pédales hors de prix pour en ternir le son avec des câbles médiocre (Ok ils n’étaient pas cher…). Second point, vos, connections vers l’ampli et la guitare doivent être soignées et solidaires du Pedalboard (via une interface par exemple), vous préserverez vos pédales et rationaliserez vos branchements).

12110137_800

Le patch EBS flat gold… juste le top (si vous ne voulez pas souder)!

Enfin dernier point l’alimentation électrique, une fois les pédales sur le pedalboard, hors de question de les alimenter avec des piles électriques: étant donné qu’elles sont branchées (via le jack Input) et donc alimentées, les piles sont très vite vides. Il faut donc une alimentation électrique sur secteur de préférence modulaire et isolée. L’isolation des sorties garantit notamment que vos pédales ne restituent pas les parasites présents dans le circuit électrique.

High-Quality-Caline-CP-08-True-Isolated-Power-Supply-10-Isolated-Outlets-110V-230V-Caline-Power

Une vraie alimentation modulaire pour supprimer les buzz…

Ce qu’il faut en retenir…

Comme nous l’avons déjà évoqué la chaine du son du guitariste est vaste et comme toute chaîne sa faiblesse réside dans son maillon le plus faible. Tous les éléments comptent donc pour avoir le son tant désiré… Chaque concession sur la qualité se ressentira sur le son final. Vous n’êtes pas obligé de prendre le haut de gamme pour chaque élément, mais quoi que vous fassiez, vous en aurez pour votre argent (en bien comme en mal…). Bon comme je suis gentil, je vous montre comment on voit le pedalboard à Ministry of Tones, (en gros vous avez la solution à toutes les problèmatiques ci-dessus)…

Perfect rig

N’hésitez pas à venir poser des questions en commentaires pour toute configuration de base, j’y répondrais avec plaisir.