Boss Tu3 HUD

Quand Jean-Michel m’a demandé si c’était possible, je n’ai pas trop réfléchi: oui… enfin bon à ce moment là je n’en savais rien, si ce n’est une vague photo qui trainait sur le net. La demande? Un accordeur avec écran déporté, l’essentiel de la pédale reste sur le pédalboard, l’écran doit pouvoir se fixer sur le pied de micro.

IMG_0644.JPG

Pas de demande particulière quant au modèle, le tout était que ce soit faisable. APrès quelques recherches mon choix s’est arrêté sur le boss Tu3 qui avait l’énorme avantage d’avoir un circuit électronique en 2 parties. Une nappe séparant le le cerveau de l’écran.

BZoxdunwSjKLgCTX27oISgAprès démontage il s’est agit de pouvoir connecter un cable avec 10 poles pour transmettre le signal entre les 2 sur une longueur suffisante. Pour ça intégration d’une prise type sub-d au boitier d’origine. La place laissée libre par l’écran permet d’y loger la prise ainsi que la nappe nécessaire à la connection.

XD58cIJbQyOrA%+ctDwPuis création d’un boitier déporté intégrant l’écran et un autre bouton de mise en route en parallèle du footswitch, avantage de la technologie boss qui n’emploie pas de 3PDT classique dans ses pédales. La fixation sur le pied de micro s ‘effectue via une interface de go pro ainsi qu’une pince de serrage quasi indetructible!

UWycdAdDTIO5EVbZb1+5CQEt comble du bonheur, ça marche! Un mod pas super compliqué mais assez long, pour une machine qui sort de l’ordinaire!

Rule your tone!

(non) Secrets de fabrication: les pédales MoT

Ministry of Tones ce sont des Pedalboard, des amplis et des pédales d’effet. Beaucoup de choses pour un seul homme et les techniciens Freelance avec qui j’ai pu travailler (et que je salue bien bas). Dès le début de l’aventure j’ai pris le parti de différencier les gammes de produit afin de pouvoir assurer la qualité (du produit et du son) en fonction des quantités.

trio pédale clair

Les pédales Ministry of Tones le grand écart Franco-Chinois:

La gamme des 5 pédales est entièrement sous-traitée par la société Caline connue pour faire des choses intéressantes mais moins qualitatives, et pourtant… Nous avons développé les pédales MoT en nous basant sur les circuits existants chez Caline, toutefois nous avons pris le parti d’aller plus loin avec un cahier des charges bien plus exigeant :

  • Fabrication en petite série.
  • Modification de certains composants pour que cela match avec le son et la fiabilité attendu.
  • Sélection des composants
  • Contrôle qualité additionnel
  • Finition Gold & Silver
  • Packaging recyclable

frFTr9xJTg2PkBIGEi4ofQ

Après une longue période de tests sur des modèles modifiés et validés par le fabricant ( la qualité du son ayant été notre priorité) nous avons pu produire une première série, c’est celle que vous trouverez actuellement en magasin.

Le taux de pédales défectueuses qui arrivent chez Ministry of Tones est très faible (1%). Cela nous permet également de pouvoir produire en respectant la norme RoHS (lutte contre la pollution par le plomb) ce que nous ne pourrions faire par nous-même. A terme Caline produira des circuit 100% Ministry of Tones puisqu’en parallèle nous continuons l’optimisation. Le procédé actuel a un cout élevé (environ 3 fois le prix de la production standard chez Caline) qui se répercute sur le prix final. A termes nous espérons pouvoir produire ces pédales sur nos propres PCB tout en maintenant les tarifs les plus bas possibles

Pour ajouter à cela toutes les pédales Ministry of Tones sont ouvertes, contrôlées et re-testées une fois arrivée en France… sans exception. Les pédales sont jouées et si toutefois une d’entre elle ne répondait pas en termes de qualité sonore à nos attentes elle serait mise de côté et renvoyée en usine.

A l’issue de ce dernier contrôle la pédale reçoit son numéro de série qui figure sur la boite et au dos du couvercle.

UDxXszorTj6GyN8uVkhq7g

Tous ces contrôles redondants ont 2 buts : nous assurer du son et de la fiabilité. Ce qui nous permet de garantir le produit à vie au premier acheteur et un échange standard à la première panne.

Venez tester vous-même !

Maintenant je ne peux que vous inviter à venir essayer, tester, expérimenter (un stack de Regina est souverain ;-)) le son de nos pédales dans les shops (où chez nous sur rendez-vous)… comme cela a été le cas pour les musiciens professionnels qui travaillent et font confiance à Ministry of Tones depuis.

La prochaine fois nous parlerons amplificateurs!!!

Rule your tone !

Logo MoT-Final

 

Swan board épisode 3: Power!!!

Aujourd’hui on aborde le chapitre électricité pour que tout ce petit monde marche et dans toutes les conditions possibles…

Il n’y a pas 36 solutions pour alimenter un pedalboard aussi conséquent: il faut impérativement utiliser des alimentations modulaires. Chez ministry of Tones, nous avons développé un système d’alimentation chaînable pouvant fournir 10, 15 ou 20 sorties… Là vu la quantité de choses à alimenter en plus des pédales (buffer et alimentation USB) nous sommes partis sur un set de 2 alimentations avec 10 sorties.

alimentation

L’alimentation au stade prototype!

Si on compte bien il y a plus de sorties qu’il n’en faut, toutefois non…

 

Alimentation PDB swan

Schéma général de branchement

Les principes retenus pour cette intégration:

  • Connexion unique
  • Adaptables aux normes US (110V 50-60hz)
  • Répartition des effets pour éviter en cas de défaillance une panne totale.
  • Circuit de secours

Connexion unique:

Pour gagner en simplicité lors de l’installation sur scène nous avons décidé de n’utiliser qu’une seule prise au standard IEC. Un boitier de dérivation permettra d’alimenter les deux alimentations et une prise au standard français en cas d’utilisation d’alimentation au format spécifique (notamment pour la Whammy). Cette prise intègre un interrupteur et un fusible de protection.

Adaptation aux normes US:

Les alimentations intègrent toutes un switch pour passer du 220V au 110V. Ainsi selon le pays il suffit d’un cable d’alimentation adapté et de switcher sur la bonne position. Système transparent pour l’alimentation des pédales et qui permet de s’affranchir d’un adaptateur.

Répartitions des effets:

La tentation aurait été grande de répartir les pédales selon leur position sur le pedalboard: un alimentation pour le front et une pour la boucle… Toutefois vu les différentes pédales et les quasi doublons, la solution retenue est de catégoriser et de répartir. Pour chaque alimentation:

  • Une pédale d’expression (whammy ou wha)
  • Une pédale de saturation
  • Une reverb
  • Une pédale de boucle (delay ou l’equalizer)
  • Un buffer
  • Une alimentation USB

Circuit de secours:

Vu que ces alimentations peuvent sortir 500mA sur une sortie 9V nous avons installé un circuit de secours sur chacune d’elles. Le circuit de secours consiste en une daisy chain pré-positionnée et identifiée qui potentiellement vient alimenter les pédales alimentées par l’autre alimentation. Un simple échange de prise suffit à redonner vie au pedalboard si une alimentation tombe en panne. Un code couleur basique (rouge=prise de secours) permet de s’y retrouver facilement. En mode dégradé c’est une alimentation qui fait tout le boulot et si on veut soulager un peu celle ci on pourra désactiver les modules USB!

Schéma secours Swan

Schéma alimentation de secours

Prochain épisode: construction!

Rule your tone!cropped-logo-mot-final.png

Swan Board, épisode 1: analyse structurelle et prise de tête.

Bienvenue dans l’épisode 1 de la création du Swan Board! Aujourd’hui nous allons vous expliquer les choix fait pour la création de ce pedalboard et les différentes réflexions menées pour arriver à définir une forme!

Quand Swan m’a parlé de son tour US de cet été, j’ai su tout de suite qu’il fallait faire quelque chose pour son pedalboard qui certes, l’accompagne depuis un certain temps, mais est surtout un bricolage heureux et fonctionnel: il était temps de passer en mode pro.

28081018_10213498858400692_552005649_o

D’autant plus que le GAS ayant rattrapé Swan, il fallait prévoir quelque chose de beaucoup plus conséquent que ce soit en taille, alimentation, fonctionnalités. La première mission était donc de pouvoir caser tout cela dans un pedalboard…

PDB SWN

Au chapitre des nouveautés par rapport à l’ancien:

  • La whammy 5 de Digitech
  • Une pédale de volume BOSS FV 30 H
  • L’equalizer Aequatio de Ministry of Tones
  • Une pédale de reverb Reverberatio de Ministry of Tones
  • Et surtout le méga (comprendre gros) switcher du Laney Ironheart

Cela fait du monde sur le pont… la contrainte principale était d’avoir le format le plus compact et transportable possible!

Enfin en terme de contrainte il faut intégrer dans le pedalboard:

  • Système de fixation des pédales
  • Interface de connection
  • Eclairage
  • Alimentation principale
  • Alimentation USB
  • Buffer

Pour gagner de la place pour les composants techniques et faciliter l’utilisation du pedalboard, celui ci est pensé sur 2 niveaux, toutes les pédales sont donc accessibles de la même façon, pas de contorsion pour les activer et tout ce qui n’a pas besoin d’être manipulé sur scène se trouve sous la machine. Après avoir créé tous les éléments à l’échelle, nous avons pu simuler différentes implantations pour définir le meilleur format (merci powerpoint)!

V1 Version Gun Case

Guncase

Le gros avantage de cette version, la place et la lisibilité. Les pédales sont positionnées sur le PDB en fonction de leur branchement: la boucle d’effet en haut, le front input en bas, ainsi que le switcher de l’ampli. Autre avantage, trouver un contenant est très facile, n’importe quelle malette à fusil fait l’affaire (d’où guncase).

V2 Version Classique

Classic

Classic 2

La version classique se rapproche beaucoup plus de ce que l’on trouve en matière de pedalboard, des dimensions quasi similaires et une grosse variante pour la place du switcher. Encore une fois on retrouve les éléments technique sous la marche avec une place très confortable pour tout caser.

V3 Split Board

Une autre version étudiée et qui en temps normal aurait ma préférence c’est le split board. On divise le pedalboard et 2 parties regroupant les pédales par fonction:

  • Un board Front input
  • Un board FX loop

Les boards sont empilables dans leur flight case et la mise en place est tout aussi facile que pour un board classique.

Split

V4 Super compact

Après maintes réflexions, nous en sommes venus à penser qu’il fallait réduire la taille du plus gros élément qui conditionnait tout le reste: le switcher Laney. Le parti a été pris d’en commander un nouveau,de le désosser et de l’intégrer à la structure du pedalboard afin de de gagner un maximum de place pour atteindre un format très compact. De même le choix de la pédale de volume a basculé sur la Boss FV 30 ( initialement une FV 500 prévue) pour les mêmes raisons: gain de place et de poids.

Compact.png

Matière:

Dans le but de faire léger, le pedalboard sera fait à partir d »un sandwich Bois/PVC/Bois avec des sections suffisamment épaisses pour résister à toute déformation et également suffisamment épaisse pour pouvoir y loger les systèmes de fixation des pédales (on y reviendra…). La structure sandwich, à épaisseur égale, résiste beauoup mieux aux contraintes de torsion et cisaillement qu’une planche de CTP .Son épaisseur permet aussi d’y passer des cables d’alimentation et de réserver les longueurs excédentaires de patchs.

Sandwich

L’ensemble recevra une couche de vitrificant pour durcir les surfaces et obtenir un produit durable et esthètique.

Au final nous arrivons à ça:Face

Dos.png

Prochain épisode, gestion de l’énergie et connectique!

Rule your tone!

cropped-mot.png

A comme A/B box

Nous commençons aujourd’hui une série de publications sur ce blog afin de démystifier un peu le monde des pédales d’effet. Aujourd’hui A comme A/B box.preview_1

Qu’est-ce que c’est?

La A/B box est un dispositif au format pédale qui a pour fonction de pouvoir router le signal d’un instrument ou de votre Pedalboard vers différentes sorties. Cette pédale permet par l’action sur un footswitch de choisir donc entre une sortie A ou une sortie B (d’où l’appellation A/B box). C’est un système passif, il n’influe pas sur le son (sauf si de mauvaise qualité), l’alimentation étant là pour alimenter les diodes vous indiquant quel canal est choisi (ce qui a son avantage nous y reviendrons).

Les variations:

On appel ça une A/B box toutefois on connait quelques variations:

  • La possibilité de commuter les deux sorties en même temps (ce qui donne une A/B/Y box, le Y représentant le signal divisé vers les 2 sorties).
  • La possibilité de muter totalement le signal.
  • La multiplication des sorties (A,B mais aussi C et pourquoi pas D et plus).
  • La présence d’un buffer intégré à la A/B box (mais du coup ce n’est plus une pédale passive).

Comment on s’en sert?

Il y a plusieurs utilisations pour une A/B box:

  • Choisir de router son signal vers 2 amplis différents (ou plus) (Figure 1).

Figure 1 AB box

  • Choisir de router son signal vers deux entrées différentes d’un même ampli qui ne possède pas de commutation de canaux ( par exemple sur un Fender Deluxe Reverb). (Figure 2)

Figure 2 AB box

  • Créer une sortie pour un accordeur (en entrée de Pedalboard). (Figure 3)

Figure 3 AB box.png

Dans la plupart des cas, une A/B box étant passive on peut également l’utiliser à l’envers:

  • Router le signal de plusieurs guitares vers un seul Pedalboard ou ampli (pratique quand on donne des cours avec un seul ampli). (Figure 4)

Figure 4 AB box

  • Router le signal d’une guitare dotée de micros magnétiques et micros piézo et dotée de 2 sorties (Musicman Petrucci par exemple) vers une seule et même entrée d’ampli ou Pedalboard.

La A/B box c’est pour qui?

Pour tout le monde mais tout le monde n’en aura pas besoin. C’est le système le plus basique dans la chaine du son (ce qui n’empêche surtout pas d’en choisir de qualité CQFD: la plus transparente possible). A partir du moment ou vous avez un Pedalboard et plusieurs amplis ça peut devenir utile. Enfin dernier point très interessant, ça ne coute quasiment rien. Rule your tone!

cropped-mot.png