C comme compresseur

Dans le large choix des pédales d’effet en voilà une vraiment très  particulière (vous me direz elles le sont toutes…) dont l’essence première est la subtilité., pas sûr que vous l’entendiez quand il est en route, mais il fait pourtant la différence. Fan de country, de Dire straits mais aussi de shred voici C comme compresseur.

DynaComp-large

Qu’est-ce que c’est?

Le compresseur agit sur le signal sonore en permettant de gommer les crêtes du signal et donc avoir un son plus linéaire et beaucoup moins soumis au aléas de votre jeu et de vos attaques. Mais le compresseur permet aussi de rehausser le volume de notes trop faibles. Ainsi le signal devient beaucoup plus constant. Le compresseur apporte un gain de netteté dans le jeu.

A quoi ça sert?

Le compresseur va pouvoir apporter les améliorations suivantes à votre son en fonction de votre style et de vos réglages:

  • Une meilleure définition et une meilleure articulation des notes.
  • Du sustain.
  • Augmenter le niveau général de sortie .

Comment on s’en sert?

En général celui-ci se branche au tout début de la chaîne, avant les distorsions et autres overdrive. Cependant dans certaines configurations d’enregistrement en MAO, l’utilisation du compresseur en bout de chaîne, permet de redonner un peu de vie au son notamment par l’ajout de sustain (a tester donc).

Les réglages de compresseur au format pédale sont simplifiés. Ainsi, en général elles ne comportent que deux réglages : le niveau de sortie et le taux de compression . Aussi, les compresseurs pour guitare n’ont pas la qualité audio de leur équivalents de studio, et le réglage du taux de compression regroupe en fait plusieurs réglages que l’on retrouverait sur des compresseurs de studio (notamment le gate et le treshold qui vont définir l’action du compresseur).

  • Utilisé avec un son clair, un compresseur va augmenter le sustain et l’attaque sera plus proéminente avec un « clique » caractéristique. David Gilmour, Mark Knopfler en son des exemples typiques.
  • Utilisé avant une distorsion ou overdrive, le compresseur aura un effet beaucoup moins parqué car le son compresse déjà. Mais il apportera d’avantage de sustain et de rondeur ce qui aide largement aux styles pyrotechniques, les shreddeurs apprécieront

Le compresseur pour qui?

Principalement pour ceux qui en ont besoin pour leur style de musique, on voit difficilement comment un guitariste Funk ou country pourrait s’en passer. De même si vous faites des cover de Pink-floyd vous aurez du mal à vous en passer. Les plans en tapping et sweeping, passent également bien mieux! En revanche, de part sa propension  à gommer les nuances, les bluesmen n’en n’ont aucune utilité. De même le son peut tout simplement déplaire. Enfin le compresseur peut facilement induire en erreur le guitariste débutant sur la qualité de son jeu. Il vaut mieux donc plutôt travailler son jeu (articulé et net) que d’investir dans un premier temps.

Rule your tone!!!

Logo MoT-Final